AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum : en savoir plus ici.

Partagez | 
 

 know your enemy/ cole

Aller en bas 
AuteurMessage
Roma Cortes

avatar

› since : 21/05/2018
› posts : 49
› faceclaim + © : oscar isaac, rex corvus.

› who lives, who dies
› my links :
› availability :

MessageSujet: know your enemy/ cole   Mer 23 Mai - 23:19

[know your enemy]
feat @cole jacobs

j’me fais pas forcément de fausses illusions, mais la loyauté c’est comme tout, ça se monnaie sur plusieurs bars au moins une fois tous les deux mois. faut qu’il ait une bonne opinion d’eux pour avoir, moi, l’assurance d’avoir face à moi de bons et loyaux petits soldats de plomb. ils ont une bonne gâchette, facile parfois, mais faut encore tirer droit, dans le bon sens, dans le même sens. ça m’enchante pas des masses de parler putes et petits seins ni même d’apprendre que la masseuse sur la cinquième avenue à les mains douces. alors j’me traîne, comme un poids mort, ivre d'insouciance. ça donne l’effet de meute escompté, le sentiment d’appartenir à quelque chose. cortes, ça appartient à tout le monde, qu’on dise ou non le contraire, ça a cessé d’être un nom le jour où mon père s’est installé ici pour y monter son business. nous on porte seulement l’insigne, invisible, le brassard de capitaine parfois. nous on a l’argent qu’on dilapide pour payer des coups un samedi soir. pour faire la tournée des bars de la ville, même s’il est tôt, bien trop tôt pour ça- mais j’ai décidé que ça serait une journée off et j’ai bien l’intention de m’y tenir. d’être un frère de débauche compatissant. même s’ils se battent pour un rien quand ils sont bourrés. le cibo, c’était pas miteux comme endroit, il y avait de quoi s’échauffer un peu le temps de quelques verres. on est six, autant dire que le bruit nous sciait comme un string un soir de st. valentin. on pouvait pas faire mieux pour se faire remarquer qu’en beuglant, moqueur, l’hymne national. l’american dream il est là. je donne quelques coups sur le comptoir alors que le serveur prend de grands airs paniqués. on prend votre meilleure cuvée et... tournée pour tout le monde! c’est tellement anecdotique, et facile d’obtenir l’acclamation d’une paire d’alcooliques. cruz me donne une tape légère dans le dos avant d’étaler mon fric sur le bois verni mais néanmoins collant du comptoir. une fois de plus je pavane, sûrement, en étalant l’argent facile qui me tombe entre les mains comme la pluie fait le beau temps mais où est le mal quand on sait faire plaisir à tout le monde? rah, rajoutez une bouteille de mezcal aussi. on sait que c’est un bar à vin mais le plus drôle, c’est qu’il va quand même aller courir après mon mezcal parce qu’il fait totalement dans son froc. encore un qui passe son temps à lire la rubrique faits divers. quel con. il se dépêche, manque de trébucher plusieurs fois, bégaie de piètres excuses pour quoi? j’sais pas trop, j’en profite pour m’éclipser jusqu’aux chiottes qui ont des allures d’hôtel trois étoiles, même que ça m’fait rire tout seul. j’dois déjà être un peu ivre à cause des deux précédents bars mais who cares? qui va venir me casser les couilles dans un putain de bar à vin à la con? qui va oser me péter les couilles tout court même?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
know your enemy/ cole
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ain't no miracle worker :: Miami, floride :: Wynwood-
Sauter vers: