AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum : en savoir plus ici.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 (♂) □ but one always returns to one's first love.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucy Collins

avatar

› since : 26/05/2018
› posts : 14
› faceclaim + © : Jennifer Morrison + (c) tennessee

MessageSujet: (♂) □ but one always returns to one's first love.   Sam 2 Juin - 21:58



 
[prénom nom]
colin o'donoghue, eion macken, jamie dornan, james mcavoy, eion bailey,...


âge, lieu de naissance : 36-38 ans, lieu au choix, en Irlande (j'aime trop les irlandais *SBAFF*). nationalité, origines : irlandais. emploi, situation financière ($$$$$) : chirurgien dans la spécialité de votre choix, le salaire qui va avec. statut civil, orientation sexuelle : hétérosexuel et divorcé. statut familial : au choix. à miami depuis : au moins une année de plus que Lucy. traits de caractère  : jovial - lunatique - romantique - impulsif - empathique - cachottier - protecteur - sarcastique - honnête - impatient 


La plupart de son histoire en dehors de Lucy est libre, à savoir seulement que :
- Il est né en Irlande et y a vécu au moins quelques années. Assez pour avoir abreuvé Lucy de belles images en lui contant sa vie là-bas.
- Il est arrivé à Miami au moins un an avant elle et a fait ses études de médecine à la FIU. Il a accepté de devenir tuteur pour les nouveaux. Lucy a été sa première tutorée.
- Il n'a jamais envisagé de quitter Miami malgré quelques propositions intéressantes ailleurs. Il prétend que quitter la ville ne l'intéresse juste pas.
- Il joue de la musique et chante vraiment très bien. Il a appris à Lucy à jouer du piano, mais l'a séduite avec une guitare et une chanson romantique.


[Lucy Collins]
ex-wife □ Coup de foudre immédiat, trop jeune, trop ambitieux, trop amoureux, ils ont fini par se perdre en route, sans jamais vraiment cessé de s'aimer. Il aurait tout fait pour elle, pour la rendre heureuse et c'est ce qu'il a fait, ce qu'il fait toujours. Divorcer était son choix à elle. C'était la dernière chose qu'il voulait, mais il n'a jamais su faire autrement que selon son désir. Si fort et autonome dans sa vie quotidienne, si effacé devant elle. Aujourd'hui encore, il est une constante dans sa vie, autant qu'elle l'est dans la sienne. Définir leur relation serait ardue. Il s'en moque, à vrai dire. Il n'a aucune envie de définir quoi que ce soit et c'est sans doute le fond du problème. Assurément ce qui a causé l'échec de toutes ses relations amoureuses depuis elle. Il ne veut ni la laisser partir, ni définir ce qu'ils sont. La seule chose certaine, c'est qu'il sera toujours là pour elle et inversement.

Citation :
(four) J'ai rencontré mon ex-mari à la faculté de médecine. Il était mon tuteur, mon guide sur le campus et il a littéralement été la première personne que j'ai rencontré à Miami. Il a d'abord été une connaissance, un soutien, un ami, avant de devenir mon amoureux et mon amant. Nous nous sommes mariés six mois après notre rencontre, dans la plus stricte intimité, au grand damne de mes parents qui trouvaient que c'était trop rapide, que nous étions trop jeunes et certainement pas capable de vivre une vraie vie maritale en poursuivant nos études de médecine. Nous étions déterminés à leur prouver le contraire. Amoureux, ambitieux, passionnés, nous pensions pouvoir tout affronter. La vie nous a prouvée le contraire. Accaparé par nos vies professionnelles, nous nous sommes oubliés en chemin. Avant qu'on ne s'en rende compte, nous étions deux étrangers partageant occasionnellement le même lit. Un jour, il a soumis l'idée de faire un enfant. J'ai dit qu'il en était hors de question. Que je ne ferais jamais d'enfant. Que je n'imposerais pas cette vie là à un autre être humain. J'ai argumenté avec tous les bébés malades que je sauvais. J'ai argumenté avec ma propre histoire. Il a refusé d'entendre tous mes arguments, j'ai demandé le divorce. Il ne le voulait pas. Je l'ai toujours su. Il n'a jamais signé que parce que je lui avais demandé de le faire. Le plus difficile à vivre, c'est qu'il n'y avait jamais eu la moindre dispute. Ni cris, ni pleurs. A aucun moment nous nous sommes déchirés pour une quelconque raison. Nous avons juste discuté, nous n'avons pas été d'accord, j'ai fermé la porte et il l'a regardée se clore. Ça avait été mille fois plus douloureux que si nous étions partis dans un fracas... (five) Sans dispute et sans haine, nous n'avons jamais vraiment pu nous séparer, lui et moi. Divorcé, libre de toute obligation l'un envers l'autre, nous avons continué nos vies sans demander l'autorisation à l'autre, bien sûr, mais nous sommes restés proches. Très proches. Trop, selon certains. Dire qu'il n'a jamais contribué à l'échec de certaines de mes relations serait mentir. En vérité, il a été une cause ou un élément de plus dans plusieurs de mes ruptures. Si en dix ans, toutes mes relations ont échoué, en partie parce que je ne souhaite pas m'impliquer sur le long terme, je ne peux nier que sa présente dans ma vie est très impactante. Il m'arrive de passer des soirées avec lui, de dormir dans ses bras, même, quand on s'endort devant un film. Il m'arrive de l'appeler à trois heures du matin quand je ne vais pas bien et il vient toujours au plus vite. Il lui arrive de me demander de l'accompagner quand il n'a pas envie d'aller seul quelque part et je ne refuse jamais. Parfois, il y a pourtant quelqu'un d'autre dans notre lit. Un de mes ex m'a dit, un jour, que le divorce n'était clairement établi que sur le papier. Je n'ai jamais pu réfuter ses mots. Si on me demandait si j'aime encore mon ex-mari, je ne saurais que répondre. Je ne saurais pas dire non, ça j'en suis certaine. Si on me demandait ce que je dirais s'il me demandait de revenir, je ne saurais pas plus répondre. Il n'a jamais demandé et je n'ai jamais osé l'embrasser à nouveau, par peur de ne pas savoir le lâcher ensuite. Je sais que notre relation n'est pas claire et que pour bien des gens, ce n'est qu'une question de temps avant que nous ne soyons de nouveau ensemble...



avatar : colin o'donoghue, eion macken, jamie dornan, james mcavoy, eion bailey,... vos attententes : J'ai laissé pas mal de liberté, mais les choses qui sont dans le scénario sont vraiment importantes, car directement liées à Lucy. J'attends de toi, si tu le prends, que tu t'appropries réellement le reste pour en faire ton personnage, autant que mon scénario. Ces deux-là se tournent autour depuis des années, prétextant encore et encore que l'échec de leur mariage a prouvé qu'ils n'étaient pas destinés à vivre ensemble, alors ils risquent encore de jouer au chat et à la souris pendant un moment ^^ Mais je préfère qu'on voit ça ensemble. petit mot de la fin : merci de t'être intéressé à lui. J'espère que tu seras tenté N'hésites pas à céder    crédit : tumblr & fanpop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(♂) □ but one always returns to one's first love.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
ain't no miracle worker :: Your Day Is Coming :: Call It Paradise-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: