AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum : en savoir plus ici.

Partagez | 
 

 (bella ciao) | dani

Aller en bas 
AuteurMessage
Dani Bellanca

avatar

› since : 27/05/2018
› posts : 28
› faceclaim + © : sophia bush + ©eriam

› who lives, who dies
› my links :
› availability : free

MessageSujet: (bella ciao) | dani   Dim 27 Mai - 13:17



 
daniella 'dani' chiara Bellanca
Amami anche se sono un disastro


nom complet : bellanca, le nom de sa famille paternel. un nom que l'on doit porter avec fierté tout en acceptant le poids de son histoire pas toujours facile. âge, lieu de naissance : Elle a 35 ans et a vue le jour à Florence, dans les paysages picturale de l'Italie. Elle arrive à l'âge de 22 ans en Amérique pour poursuivre sans formation. nationalité, origines : Elle a obtenue la nationalité américaine en même temps que son diplôme mais garde proche de son coeur ses origines italiennes dont elle est très fière. emploi, situation financière ($$$$$) : Inspecteur de police dans l'Unité d'investigation contre les crimes sexuels de Miami, elle vit modestement malgré le fait qu'elle possède une part de la fortune de son père.statut civil, orientation sexuelle : célibataire et attachée à cette solitude qui lui permet de se concentrer pleinement à son travail. bisexuelle, elle ne fait pas la différence, ses deux plus longues histoires étaient avec un homme et une femme et elle les a blessé de la même manière. statut familial : Elle vient d'une famille nombreuse dont elle est la deuxième enfant, elle est très proche de ses deux frères et les relations sont plus compliquées avec sa petite soeur. Malgré son attachement pour sa famille, elle ne se voit pas reproduire le schéma et l'annonce il y a deux ans de sa stérilité n'a fait que confirmer l'idée qu'elle n'était pas faite pour ce genre de vie.  à miami depuis : 13 ans. traits de caractère  : Elle est : impulsive - colérique - méfiante - rancunière - violente - sarcastique - généreuse - attentionnée - intrépide - investie - drôle - loyale avatar : sophia bush. groupe : Sleep.


[we don't deserve happy endings]

(miami)

« C’est la dernière fois que je te couvre Dani. Tu vas beaucoup trop loin ! Tu te rends compte que tu pourrais tout foutre en l’air avec ce comportement ? S’il sort … tu en es responsable. » Ces mots elle les avait déjà entendu une cinquantaine de fois et l’effet était le même : inefficace. Elle avait encore une fois laissé ses émotions la guidé et si la victime n’en était pas une à ses yeux, ce n’était pas de l’avis du procureur. Dani n’arrivait pas à sortir de sa tête les polaroids pédopornographiques qu’on lui avait envoyé il y a de ça un mois et les cages qu’elle avait trouvé dans l’arrière-boutique d’un café du centre-ville. Quand elle avait croisé le regard du propriétaire, responsable d’une vingtaine d’agression et de la séquestration de cinq petites filles qu’elle avait retrouvé dans un état critique, elle avait perdu son sang-froid. Il était à l’hôpital, défiguré par les poings de l’italienne mais son pronostic vital n’était pas engagé. Alors que son chef la sermonnait, désespéré de pouvoir en tirer une pointe de regret de la part de la jeune femme, Dani se replongeait dans l’horreur qu’avait vécu ces enfants. L’odeur nauséabonde lui revint instantanément tout comme l’image des chaînes qui avaient marqué à vie la peau des victimes. La rage ne la quitterait pas de sitôt. « Je peux y aller ? je dois me préparer pour l’interrogatoire.» elle ne voyait pas l’intérêt de poursuivre cette conversation et pourtant, les marques sur ses mains encore tremblantes auraient dû la faire taire. « Tu rêves ! Tu vas surtout profiter des vacances que tu n’as pas prises. Je ne veux pas te voir sur cette enquête et encore moins dans les parages … Tu as quinze jours, j’espère qu’en revenant tu auras repris tes esprits.» Evidemment il savait que cette décision la mettrait dans une colère folle mais il devait penser d’abord à l’affaire. Sans avoir besoin de dire un mot, Dani fit passer le message. Elle mit un coup violent dans la chaise sur laquelle elle avait attendu sa sentence, réveillant la curiosité de ses collègues et avait laissé la fureur éclater devant tout le monde. Ce n’était pas la première fois qu’ils la voyaient péter les plombs et les bouches restées cousues pour ne pas devenir la cible de sa colère. Elle avait été escortée vers la sortie par son coéquipier, très largement agacé par ce comportement. Dani était un peu l’enfant sauvage de la brigade et si son tempérament avait permis de résoudre certaines affaires, il pouvait aussi les mettre en danger la minute suivante. Les avertissements ne suffisaient pas et Dani n’éprouvait pas la moindre culpabilité. Toute cette colère finirait surement par avoir sa peau.  « Tu fais chier Dan ! Pour une fois tu peux pas écouter ce qu’on te dit ? Maintenant rentre chez toi … prends du temps pour réfléchir. Je te tiendrai au courant … » et il le ferait, conscient qu’elle ne lâcherait pas l’affaire si facilement. Mise à pied et livrée à elle-même, Dani était encore plus dangereuse qu’elle ne l’était avec l’insigne. Ce jour-là, elle avait quitté le poste à 15h34 pour rejoindre le bar le plus proche. Elle noya sa colère dans l’alcool avant de rentrer avec l’aide du chauffeur de taxi qui avait été appelé pour la ramener.  Les heures avaient défilé avec difficulté, la plongeant dans des souvenirs qui ne faisaient qu’accroître toute cette rage qui l’habitait.

(florence)

Elle n’avait pas l’intention de s’attarder, sa visite n’avait qu’un objectif : faire plaisir à Lorenz. Lorsque son ainé avait appris qu’elle devait trouver un moyen d’occuper ces quinze jours de vacances forcés, il n’avait pas hésité à la faire culpabiliser de mille façon pour l’obliger à prendre un billet d’avion. Il n’était pas si évident pour Dani de se rendre en Italie. La mort de son père cinq ans plus tôt avait été un point de rupture définitif entre sa mère, sa petite sœur et elle. Alberto Bellanca était un homme d’affaire puissant en Italie mais aussi particulièrement controversé. Proche du parti de Berlusconi et impliqué dans des affaires avec la mafia, il avait entrainé sa famille dans une tornade médiatique à charge. Père aimant et attentionné, il n’avait jamais cherché à blesser ses enfants et leur avait offert la chance de poursuivre leur rêve sans jamais ne manquer de rien. Daniella avait été la première de la fratrie à lui tenir tête et à dénoncer ces relations, dégradant ainsi l’ordre familiale et sa relation avec son père. Ce père qui malgré tout était très fier du chemin choisi par sa fille et le succès rencontré. Il avait été victime d’une crise cardiaque, deux jours après leur dernière dispute. A des milliers de kilomètres, Dani avait refusé de venir soutenir son père devant la justice, mettant ainsi sa mère et sa sœur en colère. Il n’avait pas supporté la pression du procès qui venait commencer et avait succombé sous les yeux de sa famille, des représentants de la justice et de centaine de journalistes. Elle avait appris le décès de son père dans les médias complètement impuissants. Dani s’était rendue à l’enterrement pour faire face à son erreur et même si le testament de son père lui accordait encore tout son amour et sa considération, elle avait perdu celle de sa mère. Le procès eut quand même lieu mais Dani ne se sentait pas capable d’affronter tout ça alors qu’elle avait refusé d’être présente lorsque son père était encore en vie. Elle prit la fuite, soutenue par ses deux frères et désapprouvée par sa sœur. Une situation inconfortable avec laquelle elle vivait depuis. Très proche de Lorenzo, elle n’avait pas pu lui résister bien longtemps. Elle passa les cinq premiers jours enfermée dans le luxueux appartement de son frère et profita des visites d’Ezio, le plus jeune de la fratrie pour replonger en enfance. Il lui avait fallu ces quelques jours pour se sentir à nouveau chez elle. Et puis elle avait accepté de mettre les pieds dehors et de reprendre ses habitudes. C’est en se rendant chez Isabella Fiorenti, chef cuisinière, meilleure amie de son défunt père et sa marraine, qu’elle croisa sa petite sœur Gaia. L’échange fut bref et brutal. La rancune ne s’était pas estompée avec le temps et pourtant, elle avait été heureuse de constatée qu’elle belle jeune femme elle devenait. Elle avait accepté la sentence sans se débattre, fatiguée d’être confronté à la violence dont pouvait faire preuve cette famille, à différents égares. Et alors qu’elle profitait d’un délicieux moment avec Isabella, rattrapant le temps perdu, elle aperçut un visage qu’elle reconnaîtrait entre mille. Le temps se figea et elle lâcha sa tasse de café créant la panique autour d’elle. Elle n’entendait qu’un bourdonnement insupportable, tandis que son poing se contractait nerveusement. Il n’avait fallu qu’une demi-seconde pour qu’elle pète complètement les plombs. Elle avait bondi de sa chaise pour rejoindre l’homme qui avait osé lui sourire. Dani avait frappé tellement fort qu’elle en avait laissé trois de ses doigts, il avait fallu cinq policiers pour l’arrêter et la mettre dehors sur les regards affolés des clients du café et d’Isabella qui n’avait jamais vu Daniella dans une telle colère. Après vingt-quatre heures au poste et quelques appels Outre-Atlantique, elle était ressortie avec un avertissement et les doigts fracturés. Lorenzo était venu la cherché, comme il l’avait toujours fait, sans dire un mot et attendant qu’elle finisse par s’expliquer d’elle-même. Ce n’est que le lendemain, en buvant son café et ses antidouleurs qu’elle finit par retrouver la parole.   « C’était lui Lorenz … » Son regard trahissait la peur qui l’avait figé alors qu’elle n’était qu’une petite fille livrée à un homme que tout le monde admirait, « Je n’ai même pas eu l’envie de réfléchir et si j’avais eu mon arme à ce moment-là, il serait probablement mort. C’était à lui d’avoir peur.» Lorenzo était le seul à avoir cru Dani lorsqu’elle était rentrée ce jour-là, en larmes et encore sous le choc de ce qu’elle venait de subir. Il était le directeur de l’école catholique de Florence, l’une des plus réputée d’Italie et il offrait aux familles les plus riches la possibilité de lui confier leurs enfants pour recevoir un soutien scolaire personnalisé. Elle venait d’avoir 8 ans quand il ne s’arrêta pas à quelques caresses et à une main baladeuse sur le corps fragile et tremblant de la petite Daniella. L’agression avait eu lieu en plein milieu de l’après-midi et elle avait décidé de parler. Elle n’était pas la seule à l’époque et il y en avait surement eu d’autres avant elle mais l’influence de cette homme les avaient fait taire. La voix de Dani n’avait pas suffi à l’arrêter. Pour mettre fin au scandale, sa mère l’avait inscrite dans une autre école, déplorant l’attitude de sa fille qui « ne fait qu’apporter la honte sur cette famille ». La vie de Dani avait été guidé par la colère parce qu’elle n’avait jamais pu se sentir en sécurité après ça. En grandissant elle mit toutes les chances de son côté pour ne plus jamais être impuissante et pour préserver d’autres enfants. C’était ce traumatisme qui la hantait et la rendait incontrôlable.

(miami)

Elle était retour depuis deux jours et sa blessure l’avait condamné à rester derrière son bureau rendant ses journées plus courtes et peu amusante. C’est quand la vie la lassait qu’elle faisait généralement appel à lui. Ce n’était pas le gendre idéal, il était plutôt le style à chercher les ennuis et à ne respectait que ses pulsions. Ils s’étaient rencontrés lors d’une affaire qui mêlait un trafic de stupéfiant à un trafic d’être humain. Informateur et pain in the ass à ses heures perdues, il s’était joué d’elle tout du long. L’animosité entre eux ne s’était pas contenté d’être le terrain de jeu du sarcasme qu’ils maîtrisaient de mains de maître. Elle avait attendu que l’affaire soit bouclée pour laisser ses désirs prendre le dessus. Il l’avait aidé à décompresser pendant plusieurs mois sans interruptions et s’était retrouvé piégé par un attachement auquel il ne s’attendait pas. Et puis du jour au lendemain, Dani mit fin au jeu. Pas besoin d’explications, ils ne s’étaient rien promis et leur affinité avait fini par être perçue comme un danger sur son lieu de travail. Il n’était pas un repenti et son deal avec les stups lui permettait simplement de continuer à miser sur ses petites affaires. Dani n’avait pas le sentiment d’aller à l’encontre de ses convictions en prenant son pied avec un délinquant notoire. Elle n’avait jamais vu le monde de façon binaire et partageait avec lui une noirceur qu’elle devait garder cacher le reste du temps. Il était cependant hors de question pour elle de donner plus d’importance à cette histoire. L’attraction était pourtant toujours bien présente lorsqu’elle lui avait envoyé ce sms, neuf mois après avoir coupé les ponts.  C’est pour un service à domicile ?  avait-il simplement répondu pour lui rendre le sourire. Malgré tous les bienfaits que leur apportaient ces rendez-vous ponctuels, il leur arrivé d’avoir de violente confrontation durant lesquelles chacun se laissait submerger par sa véritable nature.




pseudo : mymy. âge, lieu de résidence : 24 ans, paris (a) . type de personnage : inventé, j'espère que je ne vais pas trop galérer à m'intégrer malgré ça   . petit mot : je trouve le forum très beau et ce que j'ai pu lire est vraiment de qualité ! crédit : sophiabushgifs/tumblr


Dernière édition par Dani Bellanca le Dim 27 Mai - 16:28, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Shaw

avatar

› since : 20/05/2018
› posts : 21
› faceclaim + © : madden, stoker

› who lives, who dies
› my links :
› availability :

MessageSujet: Re: (bella ciao) | dani   Dim 27 Mai - 13:23

sophia <3
j'aime beaucoup le début de ta fiche, j'veux la suite et puis ce caractère
je pense que je viendrais réclamer un lien
bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafael Olinski

avatar

› since : 21/05/2018
› posts : 47
› faceclaim + © : Jesse Williams

› who lives, who dies
› my links :
› availability : (2/3

MessageSujet: Re: (bella ciao) | dani   Dim 27 Mai - 13:40

Cette beauté d'amour
Bienvenue à toi, garde moi un petit lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zola Beaumont

avatar

› since : 21/05/2018
› posts : 45
› faceclaim + © : cotillard @lux aeterna

› who lives, who dies
› my links :
› availability : 2/3

MessageSujet: Re: (bella ciao) | dani   Dim 27 Mai - 15:34

Bienvenue
Sophia est un super choix de vava et le pseudo I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dani Bellanca

avatar

› since : 27/05/2018
› posts : 28
› faceclaim + © : sophia bush + ©eriam

› who lives, who dies
› my links :
› availability : free

MessageSujet: Re: (bella ciao) | dani   Dim 27 Mai - 16:29

Merci à vous pour cet accueil trooooop mignon
et j'espère que Dani vous plaira et que vous serez toujours partants pour un lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslie Harper
Leçon n° 1 ≈ leave before breakfast.
avatar

› since : 09/04/2018
› posts : 291
› faceclaim + © : armie hammer / ©witchling

› who lives, who dies
› my links :
› availability : (2/3) - ON

MessageSujet: Re: (bella ciao) | dani   Dim 27 Mai - 18:38

Je te souhaite la bienvenue et j'en profite pour te valider en même temps J'adore Dani et les anecdotes étaient vraiment sympa à lire N'oublie pas d'aller recenser ton métier dans la partie gestion, bon jeu sur WLWD I love you

_________________

— down, eat you alive, just like animals, animals, like animals, maybe you think that you can hide.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aintnomiracleworker.forumactif.com
Dani Bellanca

avatar

› since : 27/05/2018
› posts : 28
› faceclaim + © : sophia bush + ©eriam

› who lives, who dies
› my links :
› availability : free

MessageSujet: Re: (bella ciao) | dani   Lun 28 Mai - 15:24

merciii beaucoup !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (bella ciao) | dani   

Revenir en haut Aller en bas
 
(bella ciao) | dani
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ain't no miracle worker :: Your Day Is Coming :: Real Never Waits :: Leaders Lead-
Sauter vers: